Le syndrome métabolique, causes et conséquences

Le syndrome métabolique, causes et conséquences

Le Syndrome métabolique est le révélateur de profondes perturbations du métabolisme (en lien avec l'insulinorésistance) et est à l'origine de nombreuses maladies "du mode de vie". C'est une situation fréquente, qui passe souvent inaperçue, alors qu'elle devrait constituer un signal d'alarme.

C'est quoi le Syndrome métabolique ?

Un syndrome, dans le jargon médical, c'est un ensemble de signes ou de "symptômes".

Décrit par Reaven en 1988, sous le nom de Syndrome X (X pour d'origine inconnue), le syndrome  métabolique pourrait être qualifié "d'association de malfaiteurs"...

En effet, il s'agit de l'association de symptômes très fréquents, comme une augmentation du tour de taille, une tension trop haute, certaines perturbations biologiques...

Mais ce qui en fait la gravité, c'est que cette association augmente fortement les risques de présenter toute une série de maladies du "mode de vie".

Les maladies en lien avec le Syndrome métabolique

  • maladies cardiovasculaires : infarctus, accident vasculaire cérébral ou AVC
  • diabète de type 2
  • surpoids et obésité
  • infertilité due au Syndrome de ovaires polykystiques (SOPK)
  • troubles neuropsychogiques, comme la dépression et la maladie d'Alzheimer
  • certains cancers (sein, prostate...)

Une évolution inquiétante

Il y a une trentaine d'années, au moment de sa description par Reaven, le Syndrome métabolique concernaient les personnes d'âge mûr. Mais actuellement il touche des personnes de plus en plus jeunes...

11% des hommes et 4% des femmes de moins de 40 ans seraient touchés (étude française D.E.S.I.R.) et même 11% des adolescents.

Bien entendu, les chiffres augmentent avec l'âge :

  •  1 homme sur 2 serait atteint après 50 ans   
  • 1 femme sur 2 à partir de 60 ans 

Les critères "officiels" du syndrome métabolique

Ces critères peuvent varier légérement selon les études...mais de façon générale, on dit qu'une personne est atteinte de Syndrome métabolique quand elle présente au moins 3 signes dans la liste suivante :

mesure du tour de taille homme et femme

  1. Une "obésité abdominale", autrement dit, une augmentation du tour de taille... Et on commence à s'inquiéter au delà de 80 cm chez la femme et de 90 cm chez l'homme ! (mesurez, vous verrez qu'on y est vite...)
  2. Une augmentation, même modérée, de la pression artérielle, une "préhypertension", dès que la tension dépasse 13/8 (ou 130/80)
  3. Une glycémie à jeun trop élevée au-dessus de 1,10 g/litre (le prédiabète)
  4. Des triglycérides au-dessus d'1,5 g/litre
  5. Un HDL cholestérol trop bas (en dessous de 40 chez l'homme de 60 chez la femme)

2 nouveaux critères ont récement été ajoutés à cette liste :

  1. Une inflammation chronique (avec une CRP-US au dessus de 1)
  2. Une insulinorésistance

Le point commun entre tous ces symptômes : C'est l'insulinorésistance, elle même responsable d'hyperinsulinisme par "phénomène de compensation"....

Comment peut-on mesurer la sensibilité à l'insuline ?

On dispose de 2 indices (au sens mathématique du mot), tous deux calculés à partir de la glycémie à jeun et de l'insulinémie à jeun.

L'indice de Homa

Un indice de HOMA trop haut révèle une insulinorésistance. Les valeurs idéales se situent en-dessous de 1,6

L'indice de Quicki

Un indice de Quicki trop bas traduit une baisse de la sensibilité à l'insuline. Idéalement il devrait se situer au dessus de 0,33.

Ces 2 indices vont vous permettre de suivre les résultats des améliorations que vous allez apporter à votre mode de vie. Ils devraient se        normaliser en 3 ou 4 mois...

Pourquoi passe-t-on aussi souvent à côté ?

Quand on regarde bien, les critères du Syndrome métabolique sont assez faciles à repérer : rien de plus simple que de mesurer son tour de taille et sa tension artérielle ! Quant aux analyses (glycémie, triglycérides et HDL-cholestérol), elles font partie du traditionnel bilan de dépistage proposé par votre médecin....

Alors pourquoi passe-t-on aussi souvent à côté de ce diagnostic ?

Tout simplement parce que le syndrome métabolique est d'apparition très progressive et qu'il ne suscite aucune gène particulière... Certes, on se trouve "un peu enrobé(e)" mais on se dit que c'est l'âge....et que ce n'est pas une maladie...

Finalement vous avez de la chance si votre médecin s'inquiète de l'augmentation progressive de votre tour de taille et de son association avec d'autres résultats "dans la limite de la normale..."

Vous pouvez aussi prendre le taureau par les cornes et vérifier vous-même où vous en êtes en faisant ce petit test

Bilan métabolique gratuit

Agir avant qu'il ne soit trop tard !

De notre point de vue, le syndrome métabolique est un signal d'alarme !

Il précède de nombreuses années l'apparition des maladies cardiovasculaires ou du diabète et il est tout à fait possible de l'inverser  en modifiant son mode de vie...

Et dites-vous bien une chose : plus vous agissez tôt, plus ce sera efficace !

Votre plan d'action

Votre premier objectif est de perdre du poids et des centimètres de tour de taille...

Pour celà la stratégie la plus efficace est d'adopter une alimentation pauvre en glucides (alimentation Low Carb High Fat ou alimentation cétogène).

Bonne nouvelle : l'alimentation Low Carb n'agit pas que sur le poids et le tour de taille, elle permet EN PLUS :

  • une amélioration de la tension artérielle
  • une amélioration du bilan lipididique
  • une amélioration de la glycémie
  • une baisse de l'inflammation
  • une baisse de l'insulinorésistance

Autre avantage de l'alimentation Low Carb High Fat : elle diminue rapidement l'apétit, ce qui vous permettra d'espacer vos repas.

Un jeûne intermittent de 12 heures voire de 16 heures va vous permettre de mettre vos pancréas au repos et d'accélérer sa récupération.

Autres éléments indispensables à mettre en place :

  • une activité physique suffisament intense pour vaincre l'insulinorésistance musculaire.   
  • un programme de gestion du stress et d'amélioration de la durée du sommeil

Certains compléments alimentaires peuvent aussi vous aider à améliorer votre métabolisme, nous en parlerons dans un prochain article...
  

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Commentaires

Pas de commentaires actuellement.

Ajouter un commentaire

* Les champs marqué d'un astérisque sont obligatoires.