Testé pour vous : alimentation cétogène et endurance

Testé pour vous : alimentation cétogène et endurance

Cet article est la reprise d'un article d'Ariane Monnami paru en 2015 "Testé pour vous : la diète cétogène"

Pourquoi tester la diète cétogène ?

L'idée de tester la diète cétogène m'est venue après la lecture d'un article du magazine Sport & Vie : "Les bienfaits des corps cétoniques".

Contrairement à ce que j'ai toujours pensé, un régime pauvre en sucres ne diminuerait pas les performances en endurance, au contraire !

Un tel régime pourrait en effet "forcer" le corps à puiser plus rapidement dans ses réserves de graisses. Autrement dit, à passer plus rapidement de la filière "glucides" à la filière "lipides" et donc à éviter le problème du "mur" que redoute tant les marathoniens.

:) Ok je ne vais pas faire le marathon, seulement le 10 km, mais  j'ai souvent des fringales après la course....... alors pourquoi pas ???

La diète cétogène en bref

L'objet de cet article n'est pas d'entrer dans les détails de la diète cétogène. malgré tout, il faut quand même savoir de quoi on parle.

Donc voici des explications succinctes :

Quand l'alimentation apporte très peu de glucides, le corps est obligé de fabriquer ses propres glucides à partir de graisses et de protéines. Au passage, il fabrique également des cétones, une molécule de la même famille que l'acétone, que vous utilisez mesdames pour enlever votre vernis à ongles (et vous, messieurs, pour enlever les traces de colle...).

Ces acétone sont directement utilisables comme carburant par nos cellules musculaires et par notre cerveau.

Donc pas de fatigue, pas de coup de pompes ... et pas de sensation de faim.

Mise à jour de mes connaissances de nutritionniste

On ne se refait pas !

Quand je lis une information qui dévie de ce que je connais, ou que je crois connaitre, je vais à la pèche aux infos.

Et après je teste sur moi, avant de le proposer aux autres.

La cétose, je connaissais bien, puisqu'elle apparait au cours de la diète FORMISSIMO que que je préconisais régulièrement aux personnes voulant perdre du poids rapidement.

Mais ces personnes n'avaient pas pour objectif d'améliorer leurs performances en endurance.

Pour essayer d'y voir plus clair, j'extirpe de ma bibliothèque "Le nouveau régime Atkins" (édition 2005) et bien sûr je fais ma petite recherche sur internet.

C'est sur le site lanutrition.fr que je trouve le plus d'informations, avec différents  livres de références :

  • Le régime cétogène contre le cancer de Ulrike Kammerer Christina Schlatterer et Gerd Knoll
  • Céto cuisine de Magali Walkowicz, diététicienne
  • Maladie d'Alzheimer, et s'il y avait un traitement du Dr Michèle Serrand

Voir la chronique du livre Cétocuisine de Magali Walkowicz

Voici donc ce que j'ai appris :

  1. La diète cétogène est en fait un état physiologique correspondant à celui de nos ancêtres chasseurs cueilleurs.
  2. Elle repose sur la suppression quasi totale des glucides avec en parallèle, une augmentation du pourcentage de calories apportées sous forme de graisses.
  3. Elle ne présente pas de danger pour la santé sauf quelques situations particulières...

Les résultats que j'attends de la diète cétogène

Bon, j'ai tout compris, je passe à la phase test. Les résultats que j'espère retirer de cette expérience sont les suivants :

Dégommer 3 ou 4 kilos

Vous savez les kilos qui s'accrochent sur le ventre et sur les hanches quand on passe l'age de la ménopause.... Et cela, malgré mon entrainement et malgré mon alimentation à faible Index Glycémique. 4 kilos de moins, ce sera toujours ça de moins à porter pour le 10 km qui approche. (et ce sera aussi plus joli....)

Améliorer mes capacités d'endurance

Et surtout éviter les coups de pompes après les grosses séances d'entrainement.

A suivre... Ariane

Le bilan au bout d'un an

Depuis plus d'un an maintenant, je suis "cétoadaptée", mon corps est devenue une machine à bruler des graisses (fat burning machin) et je dois dire que cela me convient très bien. J'ai même réussi à convaincre José de suivre mon exemple.

Le bilan au bout de 5 ans

A ce jour, je suis toujours en diète cétogène, je cours à jeûn 3 fois par semaine.

J'ai stabilisé mon poids et j'ai réalisé 3 semi-marathon et 1 marathon !

Sur le plan professionnel, j'ai suivi la formation du Pr Tim Noakes : "Professional Training in LCHF/Ketogenic Nutrition & Treatment" et la formation et la formation du Postgraduate Institute for Medecine : "Treating metabolic syndrome, type 2 diabetes, and obesity with therapeutic carbohydrate restriction"

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Commentaires

Pas de commentaires actuellement.

Ajouter un commentaire

* Les champs marqué d'un astérisque sont obligatoires.