Troubles cognitifs : agir le plus tôt possible pour éviter Alzheimer

Troubles cognitifs : agir le plus tôt possible pour éviter Alzheimer

Comment réagir face à des troubles de mémoire ? S'agit-il d'un vieillissement "normal" ou d'un signe précurseur de la maladie d'Alzheimer ? Comment agir pour renverser les troubles cognitifs et éviter la maladie d'Alzheimer ? Article rédigé par le Dr Ariane Monnami, praticien certifié ReCODE 2.0.

Un lent processus de dégradation

Comme le diabète, la Maladie d'Alzheimer n'apparait pas du jour au lendemain.

C'est le résultat d'un lent processus de dégradation qui démarre plus de 20 ans avant le diagnostic.

Et pendant ces 20 ans, vous avez le pouvoir d'agir pour inverser le déclin cognitif !

Le Dr Bredesen l’affirme avec force : la maladie d’Alzheimer peut être évitée et, dans de nombreux cas, le déclin cognitif qui y est associé peut être inversé.

Pour en savoir plus, je vous invite à regarder cette courte vidéo :

Optimiser le fonctionnement cérébral, c'est possible !

et à lire le résumé que j'ai réalisé de son étude publiée en 2021

Maladie d'Alzheimer : la médecine de précision personnalisée démontre son efficacité

Des troubles cognitifs qui évoluent en 4 étapes

Le Dr Bredesen, décrit une évolution des troubles cognitifs en 4 étapes :

1. Le Stade pré-symptomatique :

La personne ne se plaint de rien, mais il est déjà possible de voir des changements sur le PET Scan ou le liquide céphalo-rachidien lors d'une ponction lombaire.

De même, une IRM volumétrique pourrait révéler un rétrécissement de certaines régions du cerveau.

Actuellement, ces examens ne sont pas proposés dans un cadre de dépistage.

Cela ne veut pas dire qu'il ne faille rien faire et je vous en parle au paragraphe suivant.

2. Les troubles cognitifs subjectifs ou SCI (subjective cognitive impairment) :

La personne signale une détérioration de ses capacités de réflexion, y compris de sa mémoire, mais ce déclin ne peut être vérifié par des tests de mémoire standard.

Cette étape dure environ 10 ans.

10 % des personnes présentant un trouble cognitif léger évoluent chaque année vers les stades suivants.

À ce moment, la maladie est facile à renverser, mais malheureusement, peu de gens font quelque chose par manque d'informations.

3. Les troubles cognitifs modérés ou MCI (mild cognitive impairment)

Les personnes présentent des problèmes de mémoire plus graves que ceux causés par le vieillissement normal, mais sont généralement capables de vivre leur vie quotidienne et de participer à leurs activités habituelles sans aucun problème.

  • Oublis de plus en plus fréquents de rendez-vous ou d'événements importants
  • Tendance à perdre le fil de la conversation, des livres et des films
  • Tendance à se sentir dépassé par la prise de décisions ou la planification
  • Difficultés à s'orienter dans des environnements familiers
  • Impulsivité accrue
  • Dépression
  • Irritabilité et agressivité
  • Anxiété
  • Apathie

En fait, le processus physiopathologique est déjà relativement avancé et on peut retrouver à l'IRM :

  • une accumulation de plaques dans le cerveau,
  • un rétrécissement de l'hippocampe
  • un élargissement des ventricules cérébraux

5 à 10 % des MCI évoluent chaque année vers le stade de Maladie d'Alzheimer.

4. La Maladie d’Alzheimer avérée :

Le patient perd sa disposition à réaliser les activités de la vie quotidienne.

À ce stade, le processus physiologique évolue depuis plus de 20 ans.

Agir le plus tôt possible

La façon de voir les choses du Dr Bredesen se situe à l'opposé de l'approche défaitiste où le patient qui s'inquiète de ses troubles cognitifs, s'entend dire :

"Vous souffrez seulement d'un déficit cognitif léger, revenez dans un an pour voir où vous en êtes..."

pour s'entendre dire, l’année suivante :

"C’est bien une maladie d'Alzheimer, votre état est incurable !".

Comment agir pour prévenir le déclin cognitif ?

Si aujourd'hui, vous présentez un déficit cognitif subjectif ou modéré, vous devez absolument agir : plus tôt, vous commencerez un protocole personnalisé qui vise à inverser ce déclin, mieux ce sera.

Si vous avez entre 30 et 40 ans, et si vous n'avez actuellement aucun symptôme, vous avez cependant intérêt à adopter le plus tôt possible un mode de vie sain dans un objectif de prévention comme je l'explique dans la vidéo :

7 leviers pour optimiser le fonctionnement de votre cerveau

Vous avez besoin d'aide pour mettre en place les conseils du Dr Bredesen ?

Nous pouvons vous aider !

Pour vous permettre d'en savoir plus sur la manière dont nous pouvons vous aider à optimiser le fonctionnement de votre cerveau, nous vous offrons un entretien gratuit :

Je demande mon entretien

Le thème traité dans cet article vous intéresse ?

Inscrivez-vous à la Newsletter Elfy.Life Longévité pour recevoir d'autres articles sur le même thème et participer à nos conférences en ligne gratuites en cliquant sur le lien ci-dessous :

>>>Je m'inscris à la newsletter Elfy.Life Longévité<<<

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Commentaires

Pas de commentaires actuellement.

Ajouter un commentaire

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires